Rechercher
  • Patpar

De simples nullités médiévales et prédatrices" Michel Foucault.

Le philosophe Pierre Zaoui livre quelques réflexions pour aider à penser et vivre le moment présent.

« D’un côté on peut dire que la crise sanitaire est l’effet des politiques néolibérales récentes qui ont cassé l’hôpital public au profit du privé, désindustrialisé la France et l’empêchant donc de produire rapidement masques et respirateurs, abîmé très sérieusement la recherche et ainsi les possibilités de trouver un vaccin, mondialisé la production dans le mépris le plus total des paramètres écologiques.Mais d’un autre côté, on peut aussi bien dire que dans les vrais pays néolibéraux qui ont pris la mesure des enjeux biopolitiques d’aujourd’hui, comme Taïwan, la Corée du Sud, l’Allemagne ou les pays d’Europe du Nord, il y a encore un hôpital qui fonctionne, un tissu industriel, une recherche efficace, et donc une gestion de la crise qui n’oblige pas à un confinement médiéval, mais à une prise en charge beaucoup plus fine et individualisée des populations : une prise en charge sanitaire et économique beaucoup plus efficace. Ce sera peut-être cela aussi l’une des leçons de cette crise : comprendre qu’en France, tout comme en Angleterre, en Italie, en Espagne ou aux États-Unis, la vérité de nos gouvernements, c’est qu’ils ne sont pas du tout néolibéraux et biopolitiques, mais de simples nullités médiévales et prédatrices, au sens de Foucault, c’est-à-dire beaucoup trop coûteuses et inefficientes, contribuant à détruire et leur population et leur économie. »

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout